mercoledì 21 dicembre 2011

Analyse pragmatique: Sénégalais vers politiciens d'extrème droite

Dans l'émission infidèles menée par le journaliste Gad Lerner après les événements de l'assassinat de certains sénégalais à Florence, j'ai pu esquisser une brève analyse de pragmatique linguistique sur l'intervention Pape Diaw. Pendant le tours de parole de Pape Diaw, j'ai remarqué une ferme détermination de ne pas subir les coûts pour sa face négative, mais aussi pour la face collective de la communauté sénégalaise qu'il représente. Afin de ne pas payer des coûts inutiles pour ca face positive, l'orateur Diaw à la nécessité de revenir aux faits, car ils sont la seule façon d'obtenir une forme de réparation symbolique pour sa face positive, mais aussi pour donner des effets positifs pour la face collective de sa communauté origine. L'intervention de Diaw aura un tour de parole plus long de sorte à donner un coût très élevé dans la réponse du prochain intervenant qui sera probablement un cadre politique de la Ligue du Nord ainsi que un dirigeant du parti d'extrème droite Casapound. En d'autres termes, répliquer de façon dure contre la face négative de Diaw serait un acte contre-productif pour l'orateur. Le représentant de la communauté sénégalaise perçoit comme la tentative d'interruption comme un acte préjudiciable à sa face positive, mais aussi pour la face collective des sénégalais vivant en Italie. L'utilisation des mots "però, certo, voi» sont des mots utilisés par Diaw pour signaler son opposition à la tentative de briser son discours de la part de l'exposant de Casapound. L'adverbe «però», signale une forme d'étonnement face à cette tentative et ensuite le manque de honte à perdre la face et le pronom personnel «voi» comme un pronom qui démontre la nature d'une identité collective claire caché derrière l'exposant de Casapound . L'exposant de Casapound avec l'utilisation de l'interruption comme stratégie de mitigation et au même moment de donner des bénéfice à la fois à sa personne mais aussi à la face de Casapound en termes de groupe collectif. En fait, le représentant politique de Casapound ne tente pas de répondre aux différents attaques rapporté par Diaw mais cherche à délégitimer son rôle en reformulant sa notion de personne Diaw comme non proche de la communauté sénégalaise, mais plutôt proche de la position des communistes de sorte à faire payer un coût élevé pour sa face négative. Cette tentative est conçu pour réduire les coûts pour l'orateur qui prendra le tour de parole après les accusations formulées par Pape Diaw, lequel doit payer un coût pour sa face négative.

Nessun commento:

Posta un commento